DIMANCHE 8 SEPTEMBRE – 18H40

Un homme, une femme, une partition à deux voix pour relancer la mémoire. Rebecca et Devlin sont chez eux, au théâtre et avec nous.

Si la pièce commence comme un marivaudage, ce n’est que pour mieux sombrer dans les méandres de l’écriture d’Harold Pinter. Une histoire de couple, un triangle amoureux, une femme a eu un amant, le mari veut savoir qui était cet homme. La mémoire se reconstitue mais les contours de l’histoire deviennent de plus en plus flous.

Qui sont-ils ? Quel couple forment-t-ils ? Est-ce une femme avec son mari, une maîtresse avec son amant, une patiente avec son psychologue, une comédienne avec un comédien, ou une victime avec son bourreau ? Quel passé et quels secrets lient ces deux individus ?

Rebecca parle à son mari, Devlin. Elle parle à son mari de son amant. Son amant était son bourreau. Son bourreau était un nazi. Sa mémoire flanche. Son mari est probablement son amant. La réalité de la fiction est sinueuse. Comment parler de son histoire d’amour avec un fasciste ?

RESERVATION

DISTRIBUTION :
Metteure en scène – Marion BOUQUET
Rebecca – Giuseppina COMITO
Devlin – Quentin METENIER
Scénographie – Justine CREUGNY
Costumes – Joanne HAENNEL
Lumières – Estelle CERISIER